07/03/2020 Assemblée Départementale de la SNSM du Finistère


L'Assemblée Générale Annuelle de la SNSM du Département du Finistère s'est déroulée le 07 Février 2020 à Douarnenez
Légende
;;;

Réunion des Présidents, patrons titulaires et trésoriers du Finistère

Compte-rendu

7 mars 2020

 

 

Mot de bienvenue à tous

Présentation des nouveaux titulaires de responsabilités de Présidents et de Vice-Présidents de station, de Patron, de Trésorier.

Noter que le Dr Louis ROBET, fait part de son souhait de ne pas être confirmé dans la fonction de médecin référent du fait de ses obligations professionnelles. Le Dr Yves EUSEN, médecin des gens de mer, est pressenti pour lui succéder à l'été.

 

Hommage Aux Morts de nos stations et de nos familles.

 

BILAN ACTIVITE pour le FINISTERE :

- Interventions en hausse : 468 pour 414 en 2018 ;

- Personnes secourues en légère baisse : 630 pour 717 en 2018 ;

- Légère hausse des Transports Sanitaires : 108 services pour 96 précédemment ;

- Répartition par catégories de flotteurs : la plaisance est toujours la dominante représentant près de 75 % des inter, le monde professionnel environ 15 % et à noter une hausse des missions visant des engins de plages : 41 pour l'année ;

- Exercices : 407 , soit en nette hausse. Ce niveau est très encourageant et il faut entretenir cette dynamique. Chercher à développer les exercices entre les stations afin d'échanger sur les bonnes pratiques. A l'occasion de ces exercices concernant plusieurs stations rechercher à accueillir des correspondants extérieurs à la SNSM.

 

ADMINISTRATION ET FINANCES : intervention de Benoist COURCHAIS, Directeur Financier de la SNSM :

Ont été rappelés les grands équilibres financiers communiqués en AG de septembre 2019 diffusés à toutes les stations.

On peut retenir en particulier en ressources nationales :

- 77 % de ressources privées,

- 23 % de subvention d'Etat qui s'élève donc à 6 M€ ;

Pour les dépenses :

- 55 % pour la mission de sauvetage au large et 17 % le dispositif nageurs sauveteurs ;

S'agissant des grands équilibres financiers, si le budget était déficitaire jusque dans les années 2015, à l'équilibre en 2017, les finances de la SNSM peuvent désormais être considérées comme saines en 2019. Sans valorisation du bénévolat le budget annuel avoisine donc les 45 M€.

Les FINANCES du FINISTERE :

La trésorerie au niveau départemental est très saine et représente 10 mois de fonctionnement.

ASSURANCES

  • Il est rappelé qu'en lien avec le siège, les déclarations de sinistres doivent être effectuées dans les 72H (Point de contact : Christine LEUNE).

Il est important de ne pas rester seul face à l'accident en partageant rapidement avec le DD et l’inspecteur. Il faut penser à établir les faits dans le même esprit que celui qui doit prévaloir dans un constat d’accident de voiture (dessins, photos, témoins...)

  • Les bateaux ne sont pas assurés sauf en RC.

  • Rappel : les bénévoles ACTIFS en arrêt de travail ne doivent impérativement pas partir en mission car ils ne bénéficient plus de la couverture d’assurance de l'ENIM lorsqu’ils sont dans cette situation.

LES LEGS

Ils sont gérés par le siège. Les legs dédiés sont à déconseiller dans la mesure où de l'argent peut être gelé inutilement tant que la possibilité de réaliser n’existe pas.

Il faut élargir les legs au moins à l’usage général d’une station afin qu'ils puissent servir aussi aux dépenses de fonctionnement.

Questions :

Audierne demande si les legs génèrent des intérêts ?

Réponse : actuellement non, mais cette question sera étudiée avec la Cour des Comptes lors de sa visite prochaine.

 

EQUIPEMENTS INDIVIDUELS

Les nouvelles tenues devraient être mises en place à partir de la fin du 1 er trimestre.

Idem pour les nouvelles longes 3 points.

Les nouvelles bottes, coquées, de chez Le Chameau seront disponibles fin d'année dans des pointures de 37 à 47.

Le DIL (Dispositif Individuel de Localisation) pour les équipiers. Ces balises seront intégrées dans chaque EFI.

 

LA NOUVELLE FLOTTE présentation de Gérard RIVOAL

La philosophie recherchée est d'homogénéiser la flotte, de la rationaliser et de la standardiser, tout en améliorant la sécurité des sauveteurs et des personnes secourues.

Le coût des navires inclut une nouvelle politique de maintenance et un meilleur monitoring qui doit permettre de passer les durées de vie de 30 à 40 ans.

Tous les 5 ans il sera procédé à un arrêt technique et un contrôle par le bureau VERITAS.

Les têtes de séries seront livrées à partir de juin 2021 pour le NSH 1 suivra un mois plus tard le NSC 1 et le mois suivant le NSH 2.

Les navires seront évalués pendant 3 mois avant un transfert de propriété.

Les retombées bretonnes représentent 32 % du contrat dont 29 dans le Finistère.

Il n'y aura pas de tête de série en Région Bretagne.

Les premières mise en place se feront en 2021.

 

INVESTISSEMENTS en Finistère jusqu'en 2026 (Point par Pierre BICHARD)

Le tableau joint précise les périodes de maintenance (en jaune) et les arrivées de nouveaux moyens (couleur saumon).

 

 

Le CFI BREST rappelle le besoin de renouvellement de son ANTARES.

 

S’agissant des coûts des navires, il y a lieu de distinguer

  • les coûts initiaux - portant sur les 8 premiers navires de chaque séries - qui englobent des coûts de développement.

  • les coûts terminaux qui seront moins élevés.

Pour la station, la part de 25 % requise pour l’achat du bateau portera toujours sur la valeur des coûts terminaux.

 

GESTION DES BENEVOLES, présentation Antoine LEROY

  • La vision du nouveau Président national est que les bénévoles de terrain doivent être représentés à au moins 50 % dans les prises de décisions.

  • Les résultats de la consultation des bénévoles dans le cadre de CAP 2030 pourra déboucher sur une révision des statuts.

  • L’évolution de la ressource humaine, moins issue du monde maritime professionnel, oblige à confier au PNF des formations accrues.

  • Le compte engagement citoyen sera simplifié.

Un effort sera porté sur la formation des nouveaux cadres de la SNSM pour :

- accueillir les bénévoles ;

- prévoir une période probatoire pour juger de leurs capacités d'intégration ;

- entretenir leur motivation ;

- arbitrer les différents ;

- les remercier et les récompenser.

 

LA COMMUNICATION

Les photos utilisées pour la communication doivent être filtrées avec soin avant toute diffusion en pensant à l’image qu’elles renvoient.

Veiller à un habillement réglementaire et uniforme des sauveteurs en action, surveiller le port des bons EPI.

 

L’IMPORTANCE DU BON USAGE DES VFI (Pierre Brugnon)

Seules les VFI à 180 Newton sont susceptibles de permettre un homme équipé tombé à la mer et inanimé de se retourner et de flotter, à condition que les sous-cutales soient à poste.

Les gilets flottants de 50 N ne permettent pas de protéger efficacement de la noyade.

 

 

DPS et SECURITE DES MANIFESTATIONS NAUTIQUES

La règlementation pour établir les conditions légales de sécurité des baigneurs dans un DPS est complexe. Si une station est sollicitée pour encadrer ce genre de manifestation, il est très prudent de se faire conseiller par les CFI qui ont les connaissances et les compétences pour ne pas vous mettre en défaut.

 

LE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE

Une cellule de soutien psychologique existe au sein de la DD 29.

Le recours à celle-ci est préconisé dans les cas suivants :

 

 

Une permanence pourrait être montée si des renforts viennent aider les deux bénévoles existantes. Le contact initial peut être pris via le DD ou le médecin référent.

 

LES TRANSAN

 

La convention mise en place en 2019 ne résout pas les difficultés de remboursement des prestations effectuées par la SNSM. Le dossier est repris au niveau du directeur général de la SNSM avec plusieurs pistes de solutions pour trouver une solution nationale.

Ce Compte rendu a été  rédigé par L'Amiral Frédéric Damlaimcourt , Délégué Départemental du Finistère.

 

 

Après ces divers sujets , la parole a été donnée à la salle .

 

Notre Présidente Stéphanie Cabioch a rappelé, pour la Station de Roscoff ,que notre vedette SNS 295 n'avait pas fait l'objet de programmation de carénage de mi-vie . Pierre Bichard a répondu qu'il s'agissait d'un oubli de leur part.

D'autre part , Stéphanie Cabioch a souligné que notre vedette n'était plus adaptée pour assurer les toutes missions sollicitées par le Cross Corsen ,et notamment les remorquages de grosses unités comme les navires de pêche, et qu'il serait judicieux d'envisager l'attribution d'une V1.

 

L'assemblée s'est terminée vers 1300 et tous les présents se sont retrouvés pour le repas .

 

La Station de Roscoff était représentée par : Stéphanie Cabioch Présidente , Patrick Quéméner trésorier et François le Ven patron.

 

Ps : Les Photos sont de la Station de Locquirec Jean-Yves Pontailler